Vos questions sont entre de bonnes mains

Hypothèque judiciaire

Partager
Envoyer par email

Il existe deux types d'hypothèque judiciaire :

  • l'hypothèque judiciaire attachée aux jugements de condamnation,
  • et l'hypothèque judiciaire conservatoire.

Hypothèque judiciaire suite à une condamnation

L'hypothèque judiciaire est attachée à un jugement de condamnation

Si un créancier n'obtient pas le remboursement de son débiteur, et s'il n'a pas pris d'hypothèque contre lui, il peut le poursuivre en justice.

Le créancier peut obtenir un jugement qui condamne son débiteur. C'est cette condamnation qui permet au débiteur de pouvoir inscrire l'hypothèque.

Inscription obligatoire de cette hypothèque

Afin que le débiteur n'organise pas son insolvabilité, le créancier peut demander au juge de lui accorder d'inscrire une hypothèque sur tous les immeubles de son débiteur.

Cette hypothèque s'appliquera y compris sur les immeubles acquis par le débiteur à l'avenir. Le débiteur ne peut s'opposer à cette décision judiciaire.

Afin que le créancier fasse valoir ses droits, il doit néanmoins inscrire les hypothèques au service de publicité foncière (ex Conservation des hypothèques). C'est la date de l'inscription qui permettra à l'hypothèque de prendre son rang.

Bon à savoir : l'hypothèque légale peut néanmoins présenter un intérêt pour le débiteur : elle peut inciter le créancier à accorder des délais ou à différer la saisie.

Hypothèque judiciaire conservatoire

Conditions de recours à une hypothèque judiciaire conservatoire

  • Le créancier doit disposer d'une créance « fondée en son principe ».
  • Les circonstances doivent être susceptibles de menacer le recouvrement de cette créance.

Pour préserver ses droits, le créancier doit déposer une requête :

  • devant le juge de l'exécution,
  • ou devant le président du tribunal de commerce, en cas de créance commerciale.

Inscription en deux temps de cette hypothèque

Pour pouvoir inscrire l'hypothèque provisoire, le créancier doit obtenir une ordonnance du juge qui fixe la somme de l'hypothèque et les immeubles grevés.

  • L'inscription provisoire de l'hypothèque permet d'éviter que le débiteur n'organise son insolvabilité.
    • C'est une mesure conservatoire garantissant la préservation des droits du créancier pendant trois ans.
    • L'hypothèque judiciaire conservatoire est annoncée au débiteur par acte d'huissier, huit jours après son inscription.
  • Quand le créancier obtient la condamnation définitive du débiteur, il peut procéder à l'inscription définitive de l'hypothèque afin de consolider ses droits.
    • La date de l'inscription définitive est celle de l'inscription provisoire.
    • Cette rétroactivité permet au créancier d'obtenir un rang plus favorable.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
lucien capdecomme

expert-comptable | expertise comptable

Expert

jean-pierre theisen

tous investissements, crédits,assurances personnes | theisen patrimoine conseil

Expert

hubert le gall

conseil gestion privée

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.